Articles associés au tag ‘infirmier’

Le Diplôme d’État

21/08/2012 par Stradev Pas de commentaire »

 

  • Présentation du Diplôme d’Etat Infirmier

Pour être présentés à la commission, et se présenter à l’épreuve finale du Diplôme d’état d’infirmier, les étudiants doivent avoir obtenu au moins 150 crédits européens.

  • L’épreuve finale : Le TFE (Travail de Fin d’Études)

Le TFE est un travail de recherche écrit, relevant d’un thème du domaine sanitaire et social. L’étudiant, en accord avec l’équipe enseignante, devra développer un thème d’intérêt professionnel.

Ce travail, présenté et soutenu devant un jury de deux personnes désignées par le directeur de l’institut (un cadre enseignant et une personne qualifiée dans le domaine sanitaire), est noté sur soixante points, dont 30 points attribués au contenu écrit et 30 points attribués à la soutenance. La durée de la soutenance est d’une heure, temps de préparation inclus.

  • Le Jury

Le jury, nommé par arrêté du préfet de région et sur proposition du directeur régional des affaires sanitaires et sociales, comprend :

Le directeur régional des affaires sanitaires et sociales ou son représentant ;

Le médecin participant à la formation des étudiants ;

Le directeur d’institut de formation en soins infirmiers ;

Deux enseignants d’instituts de formation en soins infirmiers ;

Trois infirmiers en exercice depuis au moins trois ans et ayant participé à des évaluations en cours de scolarité ;

La conseillère technique régionale en soins infirmiers ou la conseillère pédagogique dans les régions où il en existe.

  • L’obtention du diplôme

Les étudiants qui ont obtenus un total de points au moins égal à 60 sur 120, sont déclarés reçus au diplôme d’Etat d’infirmier. Ils doivent avoir acquis l’ensemble des connaissances et des compétences, soit les 180 crédits européens en lien avec l’acquisition des 10 compétences du référentiel métier, et réussi à l’épreuve finale.

En cas d’échec, l’étudiant qui n’a pas obtenu la moyenne au travail écrit de fin d’études a le droit de se présenter à la deuxième session prévue à cet effet, et doit refaire le travail de fin d’études sur le même thème ou sur un autre thème.

Le candidat qui échoue à l’issue de cette deuxième session peut redoubler et demander au directeur de l’IFSI de son choix de le présenter aux épreuves des deux sessions suivantes.

 

Le métier d’Infirmier

par Stradev Pas de commentaire »

 

 

Les Infirmiers Diplômés d’État peuvent travailler, soit en exercice libéral, soit au sein de diverses structures de soins et de santé (établissements de santé, secteur médico-social, collectivités territoriales…).  Les Infirmiers sont présents au sein de chaque lieu de vie (établissements scolaires, entreprises…) ou de soins (hopitaux, maison de retaites, cliniques…).

Dans les structures de soins, l’Infirmier joue le rôle d’intermédiaire entre le patient, la famille, les médecins et l’administration. Il assure le bien être du patient, dispense les soins et informe l’équipe soignante de l’état du patient…

Au sein des structures de vie, telles que les écoles, l’infirmier a pour mission d’assurer les premiers soins.

 

  • Le quotidien de l’Infirmier

La responsabilité confiée à l’infirmier est celle de surveiller l’état de santé des patients et de les soigner, en apportant une assistance médicale ou en effectuant des soins.

L’infirmier recueille des informations sur le patient, répond à ses questions et inquiétudes, distribue les médicaments prescrits, apporte un soutien aux familles.

Les soins qu’il est amené à effectuer sont de nature préventive, curative ou palliative pour maintenir ou améliorer la santé du patient, tels que la pose d’une perfusion d’un pansement, l’injection, le réglage des appareils médicaux, le contrôle de la tension, de la température ou de la glycémie… Les soins d’hygiène et de conforts résultent de la collaboration avec l’aide-soignant (toilette, prévention des escarres).

L’infirmier intervient sur ordre et avec l’accord du médecin, c’est-à-dire sur prescription médicale. Il ne peut aucunement décider de modifier un traitement, mais il surveille des éventuels effets secondaires ou complications qui pourraient se manifester chez un patient. Il se doit d’être attentif afin d’identifier un risque ou une anomalie.

L’infirmier est aussi chargé de tâches administratives. Il prépare des plannings de soins ou d’organisation de rendez-vous médicaux, gère les équipements et les stocks de médicaments, et rédige des comptes rendus  de consultations.

 

  • Les qualités d’un bon soignant

Ce métier requiert des qualités d’écoute car il est basé sur le contact et le dialogue avec le patient, et nécessite de l’organisation, de la rigueur et de la vigilance en raison des responsabilités que l’infirmier détient. L’erreur n’est en effet pas permise dans ce domaine professionnel. Une assez bonne résistance aussi bien physique que morale s’impose. En effet, l’infirmier est rarement assis, peut travailler de nuit, dans un contexte de manque d’effectifs ou assumer des plannings chargés. Une capacité à faire preuve de maturité et de recul est également nécessaire, étant donné que cette profession est constamment confrontée à la douleur, à la souffrance, et à la mort.

 

Les conditions d’accès au concours d’entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers

par Stradev Pas de commentaire »

Vous souhaitez vous présenter au concours d’entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers ?

Vous trouverez ici les conditions d’accès au concours, selon l’Arrêté du 31 juillet 2009 modifié, relatif au Diplôme d’Etat d’Infirmier.

Pour être admis à effectuer des études conduisant au diplôme d’Etat d’infirmier, vous devez obligatoirement :

               › être âgé(e) de 17 ans au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection
               › être concerné par l’un des cas suivants :
  • Premier cas
vous êtes titulaire du baccalauréat français ;
vous êtes en classe de terminale. Attention, votre admission est alors subordonnée à l’obtention du baccalauréat français. Vous devez adresser une attestation de succès au baccalauréat à la direction de l’institut de formation en soins infirmiers où vous vous présentez dans les délais requis par l’institut ;
vous êtes titulaire du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique et justifier à la date du début des épreuves, de trois ans d’exercice professionnel ;
vous êtes titulaire d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n° 81-1221 du 31 décembre 1981 susvisé ;
vous êtes titulaire d’un titre homologué au minimum au niveau IV ;
vous êtes titulaire du diplôme d’accès aux études universitaires ou vous avez satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université ;
vous justifiez, à la date du début des épreuves, d’une activité professionnelle ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale d’une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique, ou d’une durée de cinq ans pour les autres candidats. Vous devez au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection.

Vous présenterez alors le concours classique d’entrée en IFSI.

  • Deuxième cas
vous êtes titulaire d’un titre homologué au minimum au niveau IV,  à savoir du diplôme d’état d’aide-soignant (AS) ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture (AP) et vous justifiez de 3 ans d’exercice en équivalent temps plein.

Vous bénéficiez d’une dispense de scolarité partielle, sous réserve d’avoir réussi un examen d’admission

  • Troisième cas
vous êtes titulaires d’un diplôme d’infirmier obtenu en dehors de l’Union européenne

Les titulaires d’un diplôme d’infirmier ou autre titre ou certificat permettant l’exercice de la profession d’infirmier obtenu en dehors d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse peuvent bénéficier, sous réserve de réussite à des épreuves de sélection, d’une dispense de scolarité pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier.

Pour se présenter aux épreuves de sélection, les candidats adressent à l’institut de formation en soins infirmiers de leur choix un dossier d’inscription comportant

› La photocopie de leur diplôme d’infirmier (l’original sera fourni lors de l’admission en formation) ;
› Un relevé du programme des études suivies, précisant le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation ainsi que le dossier d’évaluation continue, le tout délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme ;
› La traduction en français par un traducteur agréé auprès des tribunaux français de l’ensemble des documents demandés ;
› Un curriculum vitae et une lettre de motivation.