Articles associés au tag ‘unités d’enseignement’

La nouvelle réforme et le référentiel de formation

21/08/2012 par Stradev Pas de commentaire »

 

  • La nouvelle réforme de formation

La nouvelle réforme de la formation en soins infirmiers, régie par l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier, a été initiée par un processus européen : les accords de Bologne (engagement pour construire un espace européen de l’enseignement supérieur avant 2010)

Les modalités de la réforme licence-master-doctorat (LMD) ont été appliquées afin de permettre aux étudiants d’entrer dans un vrai cursus universitaire.  Le contenu du diplôme a été formalisé pour être en accord avec les exigences et les contraintes universitaires tout en garantissant la professionnalisation des étudiants.

Cette réforme s’inscrit dans de nouvelles perspectives et répond à une prise en compte de l’évolution de la société et des besoins de santé. Le contexte social actuel (vieillissement de la population, l’évolution et l’exigence de la qualité des soins…) a nécessité la mise en place d’une nouvelle organisation du système de santé français : la réforme hospitalière, la loi HPST (hôpital, patient, santé, territoire), la création de l’ordre national Infirmier…

Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_du_31_juillet_2009.pdf
Circulaire 202 du 9 juillet 2009 relative au conventionnement des instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) avec l’université et la région dans le cadre de la mise en œuvre du processus Licence-Master-Doctorat (LMD)  http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Circulaire_202_090709.pdf
  • Référentiel de formation

Afin de se conformer aux exigences européennes des accords de Bologne, tout métier et diplôme doit faire mention de ses compétences via un « référentiel ». La publication de l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’État d’infirmier inscrit officiellement le nouveau programme en remplacement du programme de 1992. Dans le cadre de cet arrêté, est évoqué pour la première fois le terme de «compétences infirmières». Ces « 10 compétences » s’inscrivent dans la réglementation figurant au code de la santé publique (CSP).

Référentiel de formation http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/arrete_du_31_juillet_2009_annexe_3.pdf
  • Répartition des 180 crédits européens

Le nouveau programme de la formation en soins infirmiers donne lieu à l’attribution des crédits selon le système européen de transfert de crédit : « European Credits Transfert System » ECTS. L’affectation des crédits se fait de la façon suivante :

1. Enseignement en institut de formation : 120 ECTS, dont

  • Sciences contributives au métier infirmier : 42 ECTS
  • Sciences et rôles infirmiers : 66 ECTS
  • UE transversales : 12 ECTS

2. Enseignement clinique en 7 stages : 60 ECTS

  • S1, un stage de 5 semaines
  • S2, S3, S4, S5, un stage de 10 semaines
  • S6, un stage de 15 semaines au total en deux périodes de 10 semaines maximum

Soit :

 › Sciences humaines

15 ects

 › Sciences biologiques

27 ects

 › Sciences contributives 42 ects
 › Sciences infirmières,   fondements

15 ects

 › Sciences infirmières   interventions

25 ects

 › Posture professionnelle,   intégration

26 ects

 › Sciences et rôles infirmiers

66 ects

 › Stages

60 ects

 › Formation clinique

60 ects

 › Unités transversales

12 ects

 › Unités transversales

12 ects

 › Total

180 ects

 › Total

180 ects

Afin d’obtenir leur diplôme d‘état d’infirmier, les étudiants en soins infirmiers doivent valider tous les semestres, ainsi qu’une épreuve pratique, une note de situation de stage et une présentation d’un travail de fin d’étude (TFE).

La validation des 180 crédits et de ces 3 épreuves permettent à l’étudiant d’obtenir le diplôme d’état d’infirmier, délivré par le ministère de la santé et des sport, et accède au grade de licence délivrée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

 

L’enseignement pédagogique

par Stradev Pas de commentaire »

  • Cours Magistraux

Cours théoriques donnés par un enseignant ou par un intervenant extérieur. La plupart du temps, les cours magistraux sont dispensés dans des amphithéâtres.

  • Travaux Dirigés

Temps d’enseignement obligatoire réunissant maximum 25 étudiants. Les travaux dirigés servent à illustrer, approfondir et compléter un cours magistral grâce à de nouvelles données théoriques ou pratiques. Lors de ces TD, les étudiants peuvent travailler seul ou groupe sur l’élaboration d’un exposé, sur des situations cliniques ou des exercices.

  • Travaux Personnels Guidés (TPG)

Temps de travail où les étudiants effectuent eux-mêmes certaines recherches ou études. Lors de ces TPG, les étudiants doivent préparer des écrits et réaliser des travaux.

  • Unités d’Enseignement (UE)

Les cours se composent d’Unités d’enseignement thématiques. Chaque UE comporte des contenus, des objectifs de formation, une durée précise, des modalités et des critères de validation. Chaque UE donne lieu à une valorisation en crédits européens.

Les unités d’enseignement recouvrent six champs :

  1. Sciences humaines, sociales et droit,
  2. Sciences biologiques et médicales,
  3. Sciences et techniques infirmières, fondements et méthodes,
  4. Sciences et techniques infirmières, interventions,
  5. Intégration des savoirs et posture professionnelle infirmière,
  6. Méthodes de travail.
  • Unités d’Intégration (UI)

Les Unités d’intégration sont des UE qui portent essentiellement sur l’étude des situations de soins ou situations dites « cliniques ». Chaque UI comporte des analyses de situations préparées par les formateurs, des mises en situation simulées, des analyses des situations vécues en stage et des travaux de transposition à de nouvelles situations.

  • Études de situations dans l’apprentissage

Ces études permettent aux étudiants de construire leurs savoirs à partir d’étude de situations, en s’appuyant sur la littérature professionnelle et grâce aux interactions entre leur savoir acquis et celui formateurs. Ainsi, l’étudiant apprend à confronter ses connaissances et ses idées.

  • Stages

L’enseignement clinique des infirmiers s’effectue au cours des périodes de stage dans les milieux professionnels, en lien avec la santé et les soins. Ces périodes alternent avec les périodes d’enseignement en institut de formation. Pendant les temps de stage, l’étudiant se trouve confronté à la pratique soignante auprès des patients. Il se forme en réalisant des activités et en les analysant au sein des équipes professionnelles. Les savoirs théoriques, techniques, organisationnels et relationnels utilisés dans les activités sont mis en évidence par les professionnels qui encadrent le stagiaire, et par les formateurs.

Les lieux de stage sont à la fois des lieux d’intégration des connaissances construites par l’étudiant, et des lieux d’acquisition de nouvelles connaissances par la voie de l’observation, de la contribution aux soins, de la prise en charge des personnes, de la participation aux réflexions menés en équipe et par l’utilisation des savoirs dans la résolution des situations. Les objectifs de stage tiennent compte à la fois des ressources des stages, des besoins des étudiants en rapport avec l’étape de leur cursus de formation, et des demandes individuelles des étudiants.

Le stage doit permettre aux étudiants :

  • d’acquérir des connaissances,
  • d’acquérir une posture réflexive, en questionnant la pratique avec l’aide des professionnels,
  • d’exercer son jugement et ses habiletés gestuelles,
  • de centrer son écoute sur la personne soignée et proposer des soins de qualité,
  • de prendre progressivement des initiatives et des responsabilités,
  • de reconnaître ses émotions et les utiliser avec la distance professionnelle qui s’impose
  • de prendre la distance nécessaire et de canaliser ses émotions et ses inquiétudes,
  • de mesurer ses acquisitions dans chacune des compétences.
  • de confronter ses idées, ses opinions et ses manières de faire à celle de professionnels et d’autres étudiants.